This article is also available in English.

Données, rythme, créativité

Armin Müller
Membre de la rédaction en chef de la Rédaction Tamedia en Suisse alémanique
twitter whatsapp mail
Tamedia est plus qu’un groupe de médias: sept thèses concernant le processus de transformation des Classifieds, Marketplaces et Ventures.

Les innovations nous atteignent de plus en plus vite: il a fallu plus de 70 ans pour que la moitié des Suisses aient accès au téléphone. Il a encore fallu environ 25 ans pour le PC, 10 ans pour Internet et même pas 6 ans pour le smartphone. Lors du premier boom Internet vers la fin des années 1990, on avait coutume de dire qu’une année sur Internet équivalait à quatre ans dans la vie réelle. Depuis, l’évolution du monde numérique n’a fait que s’accélérer.

Les attentes des clients en termes d’utilité, de vitesse, de confort et d’expérience des produits et des prestations augmentent sans cesse. Les activités Classifieds, Marketplaces et Venture de Tamedia doivent par conséquent se renouveler et évoluer en permanence, afin d’anticiper et de satisfaire les besoins de ses utilisateurs.

Sept thèmes illustrent ci-après les évolutions qui caractérisent l’environnement des activités Classifieds, Marketplaces et Venture et la manière dont Tamedia fait avancer la transformation numérique.

1. Les modèles d’affaires se transforment constamment

Les premières pages Classifieds étaient plus ou moins constituées d’annonces imprimées mises en ligne. Cette époque est révolue depuis longtemps. Elles se sont transformées en plateformes polyvalentes offrant bien davantage aux utilisateurs: cartes interactives, analyses de données complètes, visualisations complexes, prestations de services, etc.

Ainsi, la plateforme d’offre d’emploi Jobcloud met en relation des employeurs et des candidats en développant des solutions de recrutement et en proposant aux demandeurs d’emploi une assistance complète et des contenus pour leur planification de carrière. Sur Homegate, la place de marché numérique numéro un pour l’immobilier en Suisse, l’utilisateur peut par exemple visiter des maisons et des appartements dans le cadre d’une exploration vidéo à 360 degrés, dans le plus grand confort depuis son domicile. La plateforme automobile carforyou.ch propose un confort similaire pour les voitures.

L’an dernier, 4,88 millions d’articles ont été vendus sur ricardo.ch, la plus grande place de marché de transactions suisse, soit un article toutes les 6 secondes.

Parallèlement, les offres se diversifient et évoluent progressivement vers des modèles de décompte basés sur les prestations: le client paie donc pour le résultat. Depuis l’automne 2018, la performance est ainsi la forme primaire de l’offre sur la place de marché ricardo.ch, ce qui signifie que le vendeur ne paie que s’il y a transaction. Jobcloud propose un modèle dans lequel le client entreprise ne règle que la performance effective sous forme de clics (Pay per Click), de prises de contact (Pay per Lead) ou de candidatures (Pay per Applicant).

Alors que les plateformes jouaient traditionnellement le rôle d’intermédiaire entre l’offre et la demande, en se contentant de mettre en relation l’acheteur et le vendeur, elles évoluent désormais vers une fonction transactionnelle. Dans un nombre sans cesse croissant de modèles, la transaction à proprement parler est réalisée sur la plateforme elle-même. L’an dernier, 4,88 millions d’articles ont été vendus sur ricardo.ch, la plus grande place de marché de transactions suisse, soit un article toutes les 6 secondes.

Parallèlement, de nombreuses branches tendent à se transformer en modèles de souscription. Ils renforcent la fidélisation des clients et génèrent un flux de revenus constant. L’abonnement peut être utilisé comme deuxième pilier, parallèlement aux recettes publicitaires ou comme forme de monétisation primaire. Il prend alors souvent la forme d’un modèle Freemium, dans lequel le produit de base est proposé gratuitement, tandis que le produit complet et ses extensions sont payants. Dans le planificateur de rendez-vous en ligne Doodle, le client bénéficie ainsi d’une absence de publicité ainsi que du cryptage, mais aussi de fonctions supplémentaires pour la synchronisation des calendriers, la gestion des utilisateurs ou le branding. Le modèle premium du prestataire de streaming télévisé Zattoo propose plus de chaînes de télévision et des fonctions de diffusion différée à l’utilisateur. Homegate.ch et tutti.ch proposent par exemple des fonctions pour accroître la visibilité des annonces et d’autres fonctions supplémentaires dans le cadre de leur modèle d’abonnement.

2. Focalisation sur l’utilisateur final et donc sur son expérience

Les temps où un produit moyen pouvait être lancé avec succès à grand renfort de marketing sont définitivement révolus. Les utilisateurs ont désormais le choix entre une multitude d’offres. Ils réclament ni plus ni moins que des offres exceptionnelles et exigent une expérience rapide, confortable, fiable et personnalisée. Leur point de vue et leurs exigences définissent les caractéristiques d’un bon produit.

La focalisation systématique sur l’utilisateur implique non seulement un changement culturel correspondant dans l’entreprise, mais requiert aussi de plus en plus de capacités spécialisées dans des domaines tels que la «User Experience Research» et le design.

L’an dernier, Tamedia a développé les compétences requises et mis en place un centre de compétences actif à l’échelle du groupe, afin de soutenir toutes les offres numériques de l’entreprise.

3. Plus exigeante, la technologie devient aussi plus simple

Les modèles d’affaires complexes et les produits exigeants nécessitent des solutions technologiques de grande qualité. En raison de la modification rapide des exigences du marché, 50 adaptations par jour d’un produit utilisé quotidiennement par des centaines de milliers d’utilisateurs en Suisse n’ont rien d’exceptionnel. Ainsi, la plateforme de ricardo.ch a été entièrement remaniée l’an dernier.

Cela requiert des architectures informatiques extrêmement flexibles, mais aussi capables de s’adapter aux exigences croissantes en termes de performance. Et cela nécessite aussi, en particulier, de nombreux collaborateurs compétents et talentueux. Tamedia a donc non seulement modernisé de fond en comble les plateformes existantes grâce à des architectures ultramodernes telles que les microservices, mais aussi mis en place un centre de développement à Belgrade, qui s’insère dans les autres unités de développement en France, en Allemagne et en Israël. De la sorte, l’entreprise peut également profiter des écosystèmes informatiques locaux, très puissants dans ces pays.

Les innovations nous atteignent de plus en plus vite: Büşra Coskuner, collaboratrice de Tamedia, porte des lunettes de réalité virtuelle.

4. Les données sont le pétrole de l’ère moderne

Correctement analysées et utilisées, les données peuvent procurer une longueur d’avance dans la concurrence numérique. Leur utilisation intelligente permet d’améliorer sans cesse les produits et les processus dans l’intérêt des clients, tout en servant de base au développement de nouveaux modèles d’affaires fondés sur les données.

Grâce à des méthodes d’analyse ultra-modernes, le client d’carforyou.ch voit ainsi immédiatement si un véhicule d’occasion est plutôt cher ou bon marché par rapport au reste de l’offre, en tenant pleinement compte de toutes les options, du kilométrage et de nombreux autres aspects.

Le large flux de données alimenté par les différentes sociétés en portefeuille peut à son tour être exploité pour élaborer des produits et des offres.

De nombreux prestataires sur le marché sont désavantagés parce que leur relation d’affaires ne leur permet d’appréhender qu’un aspect spécifique des clients. Grâce à son étendue thématique et à ses nombreux contacts, Tamedia dispose en revanche d’une vision bien plus complète des utilisateurs finaux.

Le large flux de données alimenté par les différentes sociétés en portefeuille peut à son tour être exploité pour élaborer des produits et des offres. Parallèlement, il autorise les innovations dans le domaine du marketing. Le centre de compétences marketing mis en place l’an dernier à l’échelon du groupe optimise par exemple le marketing mix avec des modèles complexes dans l’optique d’utiliser au mieux les budgets marketing.

5. La mondialisation progresse sans le moindre frein

Les obstacles structurels et temporels dans le monde numérique sont nettement plus faibles que sur les marchés traditionnels. C’est pourquoi les grands acteurs internationaux tels qu’Amazon, Facebook ou Google s’implantent à tous les niveaux. Il faut également s’attendre à ce que des acteurs chinois puissants se fraient prochainement un chemin en Europe.

Afin de s’affirmer face à ces géants numériques, Tamedia mise sur des produits forts, une focalisation systématique sur les utilisateurs finaux, des positions fortes sur certains marchés et sa grande proximité par rapport aux marchés locaux.

Tamedia se veut toutefois ouverte et ne se borne pas à défendre ses positions de force sur le marché. L’entreprise s’internationalise. Ainsi, ricardo.ch emploie aujourd’hui des collaborateurs de 40 nationalités et utilise l’anglais pour communiquer au sein de l’entreprise. L’an dernier, Zattoo a ouvert un nouveau siège commercial à Singapour, afin de poursuivre son expansion dans la région Asie-Pacifique.

Tamedia a fortement développé son réseau formel et informel dans toute l’Europe et ponctuellement au-delà. De la sorte, elle peut passer chaque année quelque 1’500 sociétés au crible en vue d’investissements en Suisse et à l’étranger. Tamedia participe constamment à des projets d’investissement ailleurs en Europe.

Le but est de s’essayer à de nouvelles activités sur un marché déjà connu ou de poursuivre l’expansion d’une activité connue sur de nouveaux marchés. De nouvelles activités sur de nouveaux marchés ne sont en revanche pas envisagées.

Le savoir-faire est une ressource importante: Eloy van der Sman, Jean-Claude Gerber, Meryem Riahi et Albina Muhtari, collaborateurs de Tamedia.

6. L’argent seul ne suffit pas

Depuis quelques années, ce ne sont pas les capitaux qui manquent pour financer des investissements. Les start-up et les opérateurs établis ont le choix des investisseurs. Les ressources vraiment rares sont le savoir-faire, l’expérience et les compétences.

La numérisation a profondément et entièrement transformé Tamedia et cela continue. Grâce à l’étendue thématique du portefeuille ainsi qu’à l’internationalisation et à la diversité croissantes, Tamedia peut injecter un large savoir-faire dans les sociétés de son portefeuille et en assurer le développement, conjointement avec le management. Cela représente toujours un atout de poids à l’égard des bailleurs de capitaux purs. Tamedia n’a pas toujours besoin d’avoir le contrôle, tant qu’elle peut exercer une influence stratégique.

7. Les synergies deviennent un atout concurrentiel

L’augmentation constante de la puissance des processeurs et des débits ainsi que les coûts technologiques fixes élevés pour le développement des offres numériques génèrent des économies d’échelle significatives dans l’économie de réseau. Les grands acteurs internationaux en sont les principaux bénéficiaires.

C’est la raison pour laquelle les synergies réalisables dans l’optimisation stratégique du portefeuille numérique sont de plus en plus importantes pour les autres concurrents. Le portefeuille de Tamedia est constitué de nombreuses marques Classifieds, Marketplaces, Ventures et journalistiques. Dans sa globalité, Tamedia est cependant bien plus que la somme de ses composantes.

La plus-value résulte des synergies de management dans le cadre de la mise en place et de l’intégration des activités numériques, de la coordination des processus de développement et de production entre les différentes activités ainsi que des synergies cross-médias en matière de commercialisation.

Une équipe de plus d’une centaine de spécialistes soutient les sociétés du portefeuille, tout comme les offres journalistiques numériques.

Ces synergies ont notamment un effet sur la gestion des données, les offres communes à plusieurs sociétés et les infrastructures conjointes. Les offres numériques profitent par exemple de la grande portée des marques journalistiques fortes de Tamedia. Le service de streaming télévisé Zattoo bénéficie, quant à lui, du partenariat avec la société de commercialisation TV Goldbach reprise l’an dernier.

Une équipe de plus d’une centaine de spécialistes dans les domaines Mergers and Acquisitions, Data Analytics, Engineering, UX, Product Innovation et Marketing soutient les sociétés du portefeuille, tout comme les offres journalistiques numériques. Ces spécialistes agissent en tant que conseillers internes et combinent ainsi la rapidité et la grande agilité entrepreneuriale d’une approche de portefeuille avec les avantages que procurent des économies d’échelle importantes.

Fonction clé de la culture d’entreprise

Les activités Classifieds, Marketplaces et Venture de Tamedia progressent et évoluent sans cesse. Tamedia se focalise systématiquement sur les utilisateurs.

L’étendue thématique des offres numériques, la position de force sur le marché et l’internationalisation croissante offrent aux collaborateurs des opportunités de carrière passionnantes et l’opportunité de faire bouger les choses. Tamedia peut ainsi trouver et fidéliser les talents requis pour maîtriser cette transformation rapide.

Tamedia est aujourd’hui à la fois un éditeur moderne et une entreprise numérique, qui n’a pas à craindre la comparaison avec d’autres acteurs du numérique. Les modèles d’affaires basés sur les données, l’interaction de toutes les sociétés et de tous les services, la focalisation systématique sur les utilisateurs et l’adaptation agile à un environnement à l’évolution dynamique caractérisent une culture d’entreprise sans laquelle la transformation numérique serait impossible.

Partager cet article:

facebook twitter whatsapp mail
Continuez à lire: